mercredi 7 août 2013

Le Hanji, le papier traditionnel coréen

Crédit : blogto.com

Le Hanji est le papier traditionnel coréen fabriqué à la main à partir de l'écorce du mûrier. Pendant plus de 1600 années, il fût le seul papier utilisé en Corée.


Le tout premier papier a été conçu en Chine au 2ème siècle avant notre ère, puis les méthodes ont été transmises à la Corée 2 siècles plus tard.



De quoi est-il fait ?


Le Hanji est essentiellement un papier neutre puisqu'il ne repose pas sur des acides chimiques, ce qui lui permet ainsi d'être plus durable. Il est fabriqué grâce à l'écorce du mûrier ou de l'arbre Tak.
Le papier est extrêmement résistant, blanc presque translucide, absorbant et lisse au toucher. Il résiste également à l'humidité et possède des vertus antiseptiques.



Comment fabrique t-on le Hanji ?


Crédit : Getty Images AsiaPac

Les seules caractéristiques se basent sur les propriétés naturelles de ses matières premières et le soin nécessaire pour le faire. 

Voici l'un des processus :

  1. Écailler l'écorce du mûrier
  2. Nettoyer et décoloration de la fibre
  3. Éliminer les impuretés
  4. Pulvériser la fibre
  5. Disperser dans l'eau la fibre écrasée
  6. Ajouter de l'amidon du mûrier
  7. Tendre la fibre
  8. Déshydrater
  9. Sécher le papier
  10. Lisser le papier




Comment est utilisé le Hanji ?


La résistance et la souplesse du papier lui permettent d'être utilisé de diverses manières.


Crédit : Hanji Happenings


A l'époque, le Hanji était principalement utilisé dans les maisons traditionnelles en tant que fenêtre en papier, papier peint ou posé sur les portes. Il servait à ventiler mais il contrôlait également l'humidité et la lumière de manière adéquate.



Crédit : Getty Images AsiaPac

On l'utilisait aussi pour prendre des notes lors des cérémonies religieuses, l'argent, la peinture, l'écriture, les emballages, le tissu et bien d'autres encore.

Il a fait partie de la vie coréenne pendant des années, mais depuis la popularisation du papier occidentaux son utilisation a diminué. Ainsi, les fabriques de Hanji sont plus difficiles à trouver depuis les années 70.



Crédit : Sandy Peters

De nos jours, le Hanji est remis au goût du jour grâce aux poupées en papier. Il existe également un musée de Hanji situé à Jeonju, qui retrace l'histoire et le savoir faire de ce papier.



Sources : What's on korea, ilovekoreangirls

Article rédigé par Neelle

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire