jeudi 21 août 2014

On a testé pour vous : Wonderful Days


Wonderful Days - SKY BLUE
원더플 데이즈
[ Attention, cet article ne traite en aucun cas du drama mais de l'animation ]


Crédit : Allociné



- Année : 2003
- Réalisateur : Kim Moon-Saeng
- Récompense : Grand prix du Court métrage fantastique au Festival Fantastic'Arts de Gérardmer en 2004


Synopsis :

En l'an 2142, après une catastrophe d'origine humaine qui a rendu la Terre presque entièrement inhabitable, deux groupes d'êtres humains coexistent. L'élite vit dans Ecoban, une ville-bulle bourgeoise et dictatoriale protégée de la pollution extérieure, mais surtout, qui l'utilise comme source d'énergie. Les autres, ceux qui ont fui le monde pour rejoindre Ecoban et sa sûreté, dix fois plus nombreux, vivent à Marr, une cité bâtie sur des ruines polluées, grâce à des épaves. Mais Ecoban, pour pallier la crise qu'elle endure, a besoin de plus d'énergie. Les dirigeants d'Ecoban envisagent ainsi de brûler Marr et ses puits de pétrole pour développer plus de pollution. Mêlés par leur passé, Jay, une membre des forces de défense de Ecoban, et Shua, un exilé d'Ecoban qui se bat au côté d'habitants de Marr pour mettre un terme au privilège d'Ecoban, vont peu à peu se retrouver, et de leur combat découlera l'avenir des deux cités.








Avis :

  Sincèrement, en me posant la question suivante "Ai-je aimé ?", je me suis rendue compte que ce film m'avait laissé dubitative. Il comporte en lui même énormément de points faibles mais voilà, il a aussi de rares points forts lui donnant l'audace de faire pencher la balance vers un avis neutre. 
  Il faut l'avouer, l'histoire de base a été vue et revue, exploitée en long, en large et en travers, ce qui nous laisse peu de surprise quand à son déroulement. De plus, les scènes ont le problème d'être très courtes, donnant un scénario très évasif en soi, voire même un peu volage sur les bords nous faisant sentir un cruel manque d'action. Bien sûr, comme tout bon film coréen qui se respecte, on y retrouve cette fameuse histoire d'amour à coup de triangle amoureux et de "je te pensais mort mais je n'ai jamais cessé de t'aimer Jean-Charles". Heureusement pour ceux qui n'en peuvent plus du romantisme à l'eau de rose façon pays du matin calme, ils ne s’étalent pas vraiment dessus. C'est juste les personnages principaux qui rendent cette fantaisie amoureuse praline et pioupiou. Des personnages principaux d'ailleurs ayant un véritable manque de caractère contrairement aux personnages secondaires respirant un peu plus l'humour.
  Sauf que voilà, malgré le nombre de points sombres importants dans ce film, on y trouve de petites choses le rendant vraiment beau. Déjà, et ça sonne comme une évidence, le design est tout simplement à couper le souffle. Le mélange de 2D et 3D est subtilement utilisé, les dessins sont vraiment soignés avec des couleurs vives et des petits détails nous offrant une vraie magie pour nos yeux ! Et je pense vraiment que ce point là le sauve de la catastrophe. Il y a dans ces images mises bout à bout une poésie qu'on ne peut pas ignorer. Ensuite, c'est le fameux coup de cœur pour la fin. Même si il y a cette histoire d'amour, même si on n'y retrouve aucune réelle action, le final a un côté vraiment touchant et très beau. Il prend d'ailleurs une ampleur particulière grâce à la bande son aux sonorités oniriques à vous en mettre la chair de poule.
  C'est pour toutes ces raisons que je reste vraiment neutre. Il me manque vraiment un bon scénario pour avoir un coup de cœur, ce qui est particulièrement dommage.

Après tout, ceci n'est que mon avis. Pourquoi ne pas vous faire votre propre opinion dessus ; )
Et surtout n'oubliez pas de nous dire vos sentiments par rapport à ce film ~







Pour l'acheter :
FNAC   |   AMAZON   |   CULTURA


Article rédigé par : Chu Ageha
Crédit : Wikipédia, Allociné, IMDB

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire