samedi 11 octobre 2014

Le Hangeul, alphabet officiel de la Corée

Photo d'un livre d'exercice prise au British Museum


Comme nous le savons tous (ou pas), l’écriture officielle de notre chère Corée est appelée « Hangeul » (諺文). Et le jeudi 9 ocobre 2014 (nous avons un peu de retard donc, nous nous en excusons), nous fêtions le 568e anniversaire de ce système d’écriture. En son honneur, nous vous présentons aujourd’hui les principales caractéristiques qui définissent l’alphabet coréen.

Pour commencer, un peu d'histoire (ça fait pas de mal de temps en temps) !

 En 1443, le roi Sejong, 4ème dirigeant de la dynastie Joseon (1392-1910), met en place un comité spécial d'érudits pour créer un nouveau système d'écriture convenant spécifiquement à la langue coréenne et ainsi s'éloigner des Hanja, caractères chinois utilisés jusqu'alors. Cependant, le Hangeul ne sera officiellement intégré qu'en 1446.
Mais par la suite, en 1504, son emploi est interdit jusqu'en 1894 où il est réhabilité. A la fin de la Seconde guerre mondiale, son utilisation se généralise, permettant ainsi un taux d'alphabétisation des plus élevés. 

Caractéristiques générales

- Le Hangeul est composé de 40 lettres, appelées "Jamos" (字母, qui signifie "lettres mères", pour les amateurs de hanja), divisées en 14 consonnes simples, 5 consonnes doubles, 10 voyelles de base, et 11 voyelles composées.
- Les consonnes représentent les grands traits simplifiés des parties de la bouche et de la langue. Les voyelles sont associées aux éléments de la philosophie du "Classique des Changements" ("Yi Jing").
- En coréen, le sens d'écriture se fait toujours de gauche à droite. Chaque groupe de lettre est composé d'au moins une consonne et une voyelle pour former une syllabe.
- Le coréen s'écrit dans un "carré". Un "carré" ne peut commencer par une voyelle. Si la syllabe commence par une voyelle, on placera alors la consonne muette "ㅇ" avant. Par exemple, "a" s'écrira "아" et non  "ㅏ" tout seul. Ainsi, on écrit la consonne, puis la voyelle, et l'autre consonne ensuite (s'il y en a une). Exemple : 는 (neun),  차  (cha), 잘 (jal), etc.

L'alphabet Hangeul
                                                                                      Sources : Wikipédia, mylinguistic.wordpress.com
                                                                                                                                                     Rédigé par Murasakisshi

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire