mardi 15 mars 2016

Les 11 commandements en Corée du Sud


Bonjour à tous! 

Chez un Goût de Corée, on est sympa et on aime vous aidez alors voici quelques petits conseils si vous voulez survivre en Corée du Sud! Bon en vérité c'est une blague, mais cela vous aidera quand même à comprendre la culture et quelques petites choses bizarres voir insolites!

Attention ! Certains commandements sont tirés de ma propre expérience en Corée du Sud, je ne dis en aucun cas que vous le vivrez forcément en y allant ;)


Premier commandement :

Dans la rue, tu mangeras !






La Corée du Sud est LE temple de la nourriture par excellence. Lorsque vous vous promènerez dans la rue, vous serez choqués par le nombre de stands et boutiques d'alimentationSur les photos ci-dessus, vous pourrez voir deux desserts : 과자 (Gwadja) et 호떡 (Hotteok). D'ailleurs, voici la fiche recette de ce dernier juste ici.

De plus, il y en a pour tous les goûts! Vous trouverez d'autres mets comme les traditionnels et incontournables 떡볶이 (teogbokki) - pâte de riz épicée, des 만두 (mandou) - cela ressemble à des raviolis en 10 fois meilleur, des 계란빵 (gyelanbbang) - sorte de pain avec un œuf dessus, des 붕어빵 (bungeobbang) - pain avec de la pâte de haricot rouge à l'intérieur, etc.

En gros, vous prendrez 5 kilos en seulement 2 semaines ;)


Deuxième commandement :

Les montagnes, tu graviras !






Comme vous pouvez le voir sur cette photo, le paysage coréen est magnifique. Entre nature et tradition, les montagnes ont dans ce panorama une dominance qui la rend unique. Il faut savoir que les coréens, grands sportifs dans l'âme, sont vraiment fans de la marche en montagne... non... fan n'est pas le bon mot... ils en sont dingues!!! A un point tel que si vous allez avec eux, vous verrez qu'ils ne rigolent pas du tout sur la préparation de ce sport. 

En effet, ils emmènent en général avec eux un sac à dos, mais attention, pas un sac à dos avec seulement quelques bouteilles d'eau et des petites choses à manger. Non, non, non. Un sac à dos avec un petit réchaud, une petite bouteille de gaz, une casserole, et quelques paquets de 라면 (lamyeon). Et vous connaissez les fameuses Ajumma (아줌마)? Ces vieilles dames, dont nous parlerons un peu plus tard, raffolent également de la marche en montagne.

Je me souviens d'une petite anecdote racontée par mon ancienne professeur de coréen. Elle était partie avec sa famille faire une marche d'environ 8 heures en montagne, et le lendemain matin, la plante de ses pieds n'était plus qu'une ampoule.... géante. Elle nous a appris par la même occasion la méthode pour soigner une ampoule en Corée du Sud : il suffit de prendre un fil et une aiguille et de simplement passer le fil dans l'ampoule pour absorber le liquide.



Troisième commandement :

Dans six poubelles, le tri tu feras !


Crédit : Wordpress


La Corée du Sud étant un pays se suffisant à elle-même, le tri sélectif est quelque chose de très important dans leur vie quotidienne. 

Voici les six poubelles (les couleurs ne sont pas fixes comme en France) :
  • Le violet : 비닐류 (binillyou) pour les sachets en plastique, dont les emballages de 라면 (lamyeon).
  • Le jaune : PET병 플라스틱 (PET byeong peullaseutik) pour les bouteilles en plastique comme son nom l'indique.
  • Bleu gris : 캔류 (kaenlyou) pour les canettes et boîtes de conserve.
  • Bleu : 일반쓰레기 (ilbansseulégi) pour les déchets.
  • Orange : 유리병 (youlibyeong) pour les bouteilles ou autre en verre.
  • Vert : 종이팩 (djongipaeg) pour les boîtes en carton.
S'ajoute à cela un autre petit sachet en plastique spécial pour la nourriture à jeter. Voilà le travail!

Pour la petite anecdote, si vous voulez vraiment voir à quel point les coréens trient leurs déchets, allez juste au McDonald's. En effet, le carton va dans une poubelle, le liquide dans une autre et la nourriture restante encore dans une autre.



Quatrième commandement :

Comme une casserole, tu chanteras !





Comme vous le savez sûrement déjà, la Corée du Sud est un pays où le karaoké est très important culturellement parlant. C'est même, n'ayons pas peur des mots, la chose incontournable là-bas, un peu comme notre belle Tour Eiffel. On appelle ces endroits des 노래방 (nolaebang) et les salles sont toutes aussi différentes les unes que les autres suivant les 노래방 où vous irez : des petites, des grandes, des colorées, des VIP, des improbables, certaines avec des thèmes et j'en passe. 
En général, si vous restez 2 heures ou plus, ou encore si vous êtes un habitué, et que le patron vous a à la bonne, vous aurez des minutes supplémentaires gratuites, ce qui est plutôt chouette. Ces pièces sont le plus souvent très confortables et vous passerez des moments inoubliables avec vos amis. Celui que vous voyez en photo est situé à Hongdae et s'appelle Luxury Su Norebang. Ah! Et pour avoir passez une grande partie de mon temps là-bas, je peux vous dire que vous avez en général des glaces gratuites ! ;)




Cinquième commandement :

En sécurité, tu te sentiras !



Le plus de la Corée du Sud ? Sa sécurité ! 
En effet, si vous prenez le temps de regarder en l'air, vous pourrez appercevoir des caméras CCTV veillant à votre confort de jour comme de nuit. Personnellement, en France, quand je rentrais après 10 heures du soir, je longeais les murs de peur de me faire agresser. Par contre, en Corée, lorsque vous rentrez tard, les seules personnes que vous croiserez sont le plus souvent des garçons curieux de connaitre votre nationalité ou pour crâner avec leurs photos du service militaire. De quoi en être rassuré tout en vous amusant.
Si vous le voulez, vous pouvez même accéder à quelques caméras en ligne afin d'observer les différentes villes en Corée : ici une place à Ulsan, ici un quartier de Séoul et vous pouvez même observer les gens faire leur lessive ou travailler.


Sixième commandement :


Dans la rue, tu cracheras !


Crédit : hankookilbo.com


Le truc le plus insupportable en Corée du Sud ? Les personnes qui crachent ! 
Que ce soit les jeunes ou les vieux, vous entendrez souvent ce raclement de gorge qu'on a tous en horreur ainsi que le crachat qui vous retourne l'estomac. Dans ce pays, c'est tellement commun et normal, que vous trouverez des panneaux dans la rue ou sur les magasins interdisant de cracher.




Septième commandement :


Un drama dans la gueule, tu te prendras !


Avez-vous déjà été en Corée du Sud ? Avez-vous déjà vu un homme porter un sac à main féminin ? Ne vous inquiétez pas ! C'est normal ! Leur virilité n'est pas en mal (quoique....).
Les couples coréens sont assez particuliers, c'est même le jour et la nuit par rapport à nous. Alors que le couple français s'habille comme il peut, le couple coréen porte les mêmes vêtements, parfois même les mêmes sous-vêtements. Vous trouverez même des marques coréennes faites pour les couples. Alors que le couple français se fiche pas mal de ses anniversaires, le couple coréen lui a des étapes à passer tous les 100 jours et plus encore. Mais alors que le couple français est empli de fierté et d'égo, le couple coréen fait la chose la plus étrange : l'homme porte le sac à main de sa petite amie. En effet, les coréennes sont des petites choses très fragiles et sans force donc leurs hommes, beaux et magnifiquement forts, doivent veiller à accomplir leur devoir avec le plus grand soin. Sinon, gare à eux ! L'amour... ce sentiment n'a aucune limite. Pour illustrer la chose :




 Huitième commandement :


De la nourriture française, tu ne mangeras point !




Vous avez envie de manger français à Séoul car votre pays vous manque ? Vous pouvez ! Ce n'est pas vraiment interdit, juste pas tous les jours... Explications : La nourriture française à Séoul est considérée comme un luxe. Exemple : une boite de 12 portions de La Vache qui rit est au prix d'environ 1,66 euros en France alors qu'il sera au bas prix à 4 euros en Corée du Sud. Je me souviens avoir croisé des français se plaignant de ne pas pouvoir manger un steak frites ou même de ne pas pouvoir acheter un fromage au vu des prix exorbitant. 

Si d'ailleurs vous vous trouvez là-bas en ce moment même, je vous conseille un très bon restaurant de galettes bretonnes situé à Sinchon : La Celtique. Assez abordable et très très bon avec un petit verre de cidre qui ne se refuse pas !



Neuvième commandement :


Les boîtes de nuit, tu découvriras !



Crédit : thehungrypartier.com


Si comme moi vous n'êtes pas très fan des soirées en boite, c'est un passage quasi obligé en Corée du Sud, surtout lorsque vous faites un échange universitaire. Les boites coréennes n'ont rien à voir avec les boites françaises croyez-moi! Déjà, tout le monde danse positionné vers le DJ, en rang, ce qui est assez étonnant et déroutant la première fois. En plus de ça, ils connaissent les chorégraphies par cœur, donc vous vous retrouverez entre personnes très synchro. Pour ceux qui auraient peur de n'entendre que de la Kpop, ne vous inquiétez pas! Ils passent aussi des musiques internationales. Mais ce n'est pas cela qui m'a le plus interpellé. C'est le comportement des coréens. 
Explications : lorsque vous vous promenez dans la rue et que vous observez la population sud-coréenne, vous remarquez probablement à quel point ils sont calmes, discrets et très polis. Vous ne verrez jamais, ou très rarement, un couple s'embrasser, se prendre dans les bras. Au mieux ils se tiendront la main. Mais en boite.... Leur comportement change aussi sûrement que le jour et la nuit. Vous pourrez donc voir des couples se "peloter" contre les murs (j'utilise des guillemets pour rester dans le politiquement correct), s'embrasser et tout ce qui suit.
Bref, en gros, allez-y! C'est une expérience à ne pas rater très amusante et très instructive sur le mode de vie des jeunes (ou moins jeunes) coréens.




Dixième commandement :


Les ajummas, tu fuiras !


Crédit : keytokorean.tumblr.com

Je vous ai déjà mentionné précédemment ce que sont les ajummas, maintenant parlons d'elles en détail!
Vous voyez les petites mamies françaises? Oubliez tout ce que vous savez sur elles! Les ajummas sont totalement différentes! Je dirais même plus, on pourrait les voir comme des petits diables.
Si on devait les décrire en quelques mots, ce serait probablement énergiques, rapides comme l'éclair, et un peu agressives. En effet, elles n'ont rien à voir avec les petites dames que vous rencontrez tous les jours dans la rue. Vous voyez le jour, les ajummas en sont la nuit! L'exemple le plus flagrant qui me vient à l'esprit est le métro. Vous attendez patiemment votre tour pour entrer (eh oui, les coréens sont plus civilisés que nous à ce niveau, mais c'est encore une autre histoire ;) ), et là, vous vous sentez pousser sur le côté par une petite dame ayant quatre fois votre âge, courant pour avoir une place assise et bousculant tout le monde au passage. Après trois ou quatre expériences de ce genre, c'était moi qui les refoulait si elles avaient le malheur de me refaire ce genre de chose.


Onzième commandement :


Au paradis des cosmétiques, tu iras !





Vous aimez les cosmétiques? Eh bien allez donc en Corée du Sud, vous serez servis! 
Avant d'y aller, je n'étais pas particulièrement fana de toutes ces choses à se mettre sur le visage mais tout a changé le jour où j'y ai mis les pieds. Il n'est pas rare de rencontrer des coréennes avec au minimum 10 produits de beauté qui font exactement la même chose, que nous français prenons pour quelque chose de complètement fou. Mais le jour où comme moi vous mettrez les pieds pour la première fois à Myongdong, vous comprendrez cette folie. De la fameuse Etude House, qui en deviendra votre marque préférée, à HolikaHolika qui vous fera tourner la tête, vous n'en ressortirez jamais vivante. Les plus des cosmétiques coréens? Vous avez au moins 3 ans d'avance sur tout ce qui arrive à Sephora, les prix sont très abordables et les odeurs donnent très très envie... de tout manger!!! Les magasins vous offrent généralement des petits cadeaux seulement en y entrant. Le seul bémol qui me dérange? Les vendeuses vous suivent partout à la trace et vous posent dix milles questions alors que vous voulez seulement regarder.



J'espère que cet article vous a plu et que vous avez passé un bon moment ;)
N'hésitez pas à partager votre expérience avec nous via les commentaires!



Seolim avec la collaboration d'Hizu et de Virginie


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire