lundi 5 septembre 2016

ESCAPADE AU BEKSEJU VILLAGE


Par un beau matin, en ouvrant notre boîte mail une surprise nous attendait : une invitation à venir découvrir la cuisine du Bekseju Village et son alcool phare, le Bekseju.

Comme chez Un Goût de Corée nous avons l’esprit d’aventure et apprécions les découvertes liées à la culture coréenne, nous avons forcément été conquises.

On l’avoue nous ne connaissions Bekseju Village que de nom et n’avions pas encore passé les portes de ce bistrot. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’on ne regrette pas une seule seconde d’avoir franchi le pas et que nos pieds nous y reconduiront souvent.

Allez, on vous emmène avec nous pour cette dégustation et exploration de la culture gastronomique sud-coréenne.

Un mardi midi, nous avons été accueillis par Laurent Meuret le propriétaire et Alexandre, l’homme en charge de la communication. Un accueil fort chaleureux qui nous a permis d’explorer la culture gastronomique coréenne et bien plus, autour d’un bon repas ainsi que d’un verre de Bekseju.



Le Bekseju Village, qu’est-ce que c’est ?

Notre première étape a été de découvrir le lieu et l’histoire de sa création.
Le cadre du restaurant est sobre, épuré et lumineux avec des décors en toiles peintes à l’encre de chine qui reprennent le logo de l’enseigne et des lampions en papier blanc accrochés au plafond. Un sol en brique accueille un joli mobilier en bois finement verni donnant au lieu un jeu de matières fort réussi. Les couverts en métal doré et les assiettes de présentation en céramique sont typiquement coréens.
Pour répondre à la fois à la culture française et donner un peu de l’atmosphère coréenne, nous trouvons des tables de 4, pour une ambiance plus intimiste, et une grande table  centrale  pouvant comporter jusqu’à 18 couverts pour manger en toute convivialité à la coréenne. C’est dans cet espace élégant, zen et made in Korea que nous avons pu en apprendre plus sur l’origine du Bekseju Village.




En 2006, Laurent Meuret et son épouse coréenne, Jong-Sun, fondent l’entreprise Corea Intertrade, spécialisée dans l’importation des alcools coréens en France devenant ainsi les fournisseurs de nombreux restaurants coréens en France.  Corea Intertrade travaille essentiellement avec une distillerie sud-coréenne appelée Kooksoondang, fondée en 1952. En 1994, son président décide de mixer   nouvelles technologies et anciennes formules et produit ainsi, le Bekseju.  L’entreprise est dans une perspective de remettre au goût du jour les alcools ancestraux ayant disparu avec l’occupation japonaise. Ainsi, en 2002, le premier Bekseju Village ouvre et a pour vocation de présenter ses alcools accompagnés de plats à déguster.
Le Bekseju Village de France importe donc ce concept à Paris. D’ailleurs, l’équipe du restaurant de Paris, serveurs et cuisiniers, est entièrement coréenne et a été formée dans la chaîne des Bekseju Village coréens. Il s’agit d’une sorte d’échange.




Le Bekseju Village, un bistrot ou un restaurant ?

Le Bekseju Village est ce qu’on appelle en Corée une « maison de l’alcool » (술집 – Sulchip). Il s’agit donc plus d’un bistrot de type coréen que d’un restaurant, un peu comme le modèle de nos bars à vins.
Le midi, un menu déjeuner est proposé avec un plat par personne. Le client peut alors choisir un plat et un alcool à déguster avec.
Le soir, nous sommes plus dans l’atmosphère coréenne avec des plats à partager en groupe autour d’un verre. Les coréens n’ont pas la même façon de prendre le repas que nous. En effet, ils disposent une multitude de plats sur la table à partager entre toutes les personnes présentes. Il faut picorer un peu dans chaque petit plat. Le Bekseju Village essaye de retranscrire cela le soir et de nous initier à la manière de faire coréenne. Nous  ne sommes pas dans le plat unique et l’assiette personnelle à la française avec une entrée, un plat, un dessert. Vous l’aurez compris, si vous cherchez un endroit où pouvoir découvrir les saveurs des alcools coréens, c’est la porte du Bekseju Village qu’il faut pousser.




Sur la carte, 3 types d’alcools dominent : le bekseju, le soju et le makgeolli.
Le bekseju, « le vin de cent ans », est bien évidemment l’alcool phare du lieu. C’est en sirotant ce breuvage bien frais dans des petits verres, semblables à ceux pour les shots, que le propriétaire nous a relaté la légende selon laquelle boire du bekseju régulièrement rendrait centenaire. Si vous faites un tour aux toilettes, vous pourrez d’ailleurs découvrir un sympathique dessin avec sa légende reprenant cela sous forme d’une petite histoire. Trois versions du bekseju sont proposées : la traditionnelle, la variante au ginseng rouge et la premium plus forte et en plus grande quantité.
Le soju est l’alcool national coréen, peu cher, il est bu en grande quantité dans le pays du matin frais. Vous pourrez en découvrir 5 versions.
Parlons maintenant un peu du makgeolli, un vin de riz fermenté doux et laiteux, décliné ici en plusieurs saveurs : pamplemousse, ginseng, citron, miel, baies d’omija. Il s’agit de l’alcool le plus ancien en Corée et des bienfaits sur la santé y sont également attribués. Il contient 10 sortes d’acides aminés, est peu fort, apaise la soif, revigore l’organisme et soulage l’estomac. Et oui en Corée, boire a des vertus bénéfiques.
D’autres alcools divers figurent sur la carte du restaurant comme la bière coréenne incontournable, la Hite, souvent mélangée au soju, ou le bokbunja, un vin de framboises noires dont certains de l’équipe d’Un Goût de Corée ne vous diront que du bien.


Un petit verre de bekseju?

Le Bekseju Village se dote donc de tous les arguments pour vous amener à déguster un petit verre en toute convivialité avec vos amis. De plus, vous sera servi en guise d’amuse-bouche des algues frites au goût bien sympathique. 


Qu’il y a t-il dans nos assiettes ?

Vous pourriez croire qu’étant donné le soin porté aux alcools, Bekseju Village se relâche un peu sur la nourriture, plutôt vu comme un simple accompagnement. Et bien non ! Notre équipe vous le dit, courez-y, c’est un vrai délice culinaire. Vous y retrouverez des plats habituels des restaurants coréens en France, bibimbap, japchae, bulgogi présentés avec grand soin et dont on sent la fraîcheur des aliments au premier coup d’œil et des plats plus recherchés comme le ragoût de kimchi, le poulet frit sauce soja sur sa salade (le meilleur que nous ayons mangé jusqu’ici), la gelée de pousse de mungo au bœuf et aux légumes, le poulet braisé, les grillades de porc à la sauce de piment rouge, non servies comme un barbecue ou dans des plats en terre chauds mais dans une assiette où le visuel a été travaillé. En bref, Bekseju Village est une de ses adresses qui change et nous apporte comme un petit goût de nouveauté dans le royaume des restaurants coréens parisiens.
Nous avons personnellement dégusté le bibimbap, le bulgogi,le poulet frit sauce soja, le poulet braisé et les grillades de porc pimentées compris dans une formule déjeuner. La formule vous offre en plus un bol de riz blanc et trois petits plats d’accompagnement (반찬-banchan) qui varient selon les jours. Nous ne sommes pas ici face aux accompagnements produits en grandes quantités de certains restaurants coréens. C’est raffiné et frais. Pour nous ce fut kimchi fait maison,  un morceau de poitrine de porc cuit au bekseju et un peu de sauté de tofu avec des légumes de saisons. Un régal qui donne envie de revenir savourer cela en plat principal le soir.



Bibimbap

Bulgogi

Poulet frit sauce soja

Poulet braisé

Grillades de porc à la sauce au piment rouge

Les accompagnements

Si vous vous rendez dans ce lieu pour le dîner, la carte change quelque peu. Plus de formules comme le midi, seul le ragoût de kimchi, le bibimbap, le japchae ainsi que le bulgogi se retrouvent en plat unique avec du riz. Sinon le reste ce sont des plats à partager et le choix est plutôt large.

Le petit plus du Bekseju Village est de permettre de manger des desserts coréens peu communs dans les restaurants coréens parisiens  comme le granité de fruits ou de la glace au thé vert, au gingembre, au sésame noir ou aux haricots rouges.

Coté prix, le Bekseju Village se tient avec ses collègues parisiens. Des formules déjeuner entre 13 et 15 euros, alcool et dessert non compris et le soir un peu plus cher mais cela reste raisonnable.

La conclusion d’Un Goût de Corée

Si vous êtes désireux de passer un bon moment entre amis ou en couple dans une ambiance de voyage en Corée du Sud sans sortir de Paris, nous vous recommandons vivement Bekseju Village. Nous avons été touchés par l’accueil, l’atmosphère, le design et surtout ravis de pouvoir déguster un peu autrement la nourriture coréenne sur Paris. Ici, on sent bien que la culture coréenne est mise en avant et respectée. Nous ne sommes pas dans les restaurants à rendement du quartier Saint-Anne, c’est frais et recherché.
Nous y sommes retourné déjà plusieurs fois faire découvrir ce lieu à nos amis et tous ont été conquis. Bekseju Village est définitivement dans notre top liste des restaurants coréens de Paris.
Surtout n’hésitez pas à prendre le poulet frit sauce soja et les grillades de porc sauce piment rouge, nous on en raffole.



L’adresse à retenir

Bekseju Village
53 Boulevard Saint-Marcel
75013 Paris
http://www.beksejuvillagefrance.com/


Nous vous laissons sur une tasse de thé !

Pour un savoir plus sur les alcools sud-coréens voir notre article : http://www.ungoutdecoree.com/2013/08/les-alcools-coreens.html
Pour une découverte du bekseju et sa légende : http://www.vivrecentenaire.com/
Vous pouvez également retrouver nos recette du kimchi et du bulgogi ici : http://www.ungoutdecoree.com/2014/05/on-teste-pour-vous-le-kimchi.html
http://www.ungoutdecoree.com/2013/12/on-teste-pour-vous-le-bulgogi.html


Article rédigé par Vi
Photos prises par Chu Ageha

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire